Découvrir notre produit Protalcanne

PROTALCANNE L

Nos Aliments Complémentaires Liquides sont constitués et issus de matières premières non OGM
(mélasse de canne, soluble de levurerie et glycérol) et d’additifs (urée alimentaire,
prémix oligo-vitaminiques, arômes à la demande)

Le mode d'action

 
 Nourrir et développer
les bactéries du rumen

 
Apporter azote soluble et
énergie sans encombrement

Les performances attendues

Sucres

L’ACL permet d’apporter le complément de sucres nécessaires correspondant aux besoins des animaux. Objectif 4 à 5 % de la ration globale, en tenant compte du niveau de sucre des fourrages et des aliments concentrés déjà présents.

Pour rappel : 1 kg d’aliment complémentaire liquide type « Acl 13/31 » c’est un apport de 310 g de sucres !

Energie

L’aliment liquide apporte de l’énergie sans encombrement !
C’est pratiquement 1UFL/kg MS selon les formules.
Ex : apporter 1,5kg brut d’ACL 13/31 en début de lactation = 1 UFL sans encombrement ni substitution.

L’énergie sera apportée par les sucres, mais également par le Glycérol selon les formules allant de 12 à 30%. Cette énergie nous aidera entre autres à limiter les problèmes métaboliques, notamment en début de lactation (acétonémie).

 

Appétence

Dans tous les cas, l’apport d’aliment complémentaire liquide améliore l’appétence de la ration, et par conséquent augmente l’ingestion globale.

Des essais ont montré qu’apporter 1 à 2 kg d’aliment liquide sur une vache laitière, ou 0,5 à 1 kg sur des jeunes bovins à l’engraissement, permet aux animaux d’augmenter leur ingestion de l’ordre de 5 à 8 %.

De façon générale, cela se traduit soit par une augmentation de la production laitière, soit par une augmentation du GMQ.

Ingestion

L’aliment complémentaire liquide facilite et augmente l’ingestion de façon générale, notamment la fibre grossière !
Aide efficacement à limiter les désordres métaboliques de type acidose en incitant à consommer davantage de fibres « efficaces ».

L’utilisation des ACL reste un moyen efficace de faire consommer les fourrages grossiers produits sur l’exploitation, notamment les fourrages en libre service, ou mis à disposition.

Dégradabilité

L’apport d’aliment complémentaire liquide améliore la dégradabilité (au niveau du rumen) des rations, et par conséquent la digestibilité (au niveau des intestins)

En améliorant la digestibilité des fourrages, grâce au couple Azote soluble/Sucres, nous pourrons par exemple faire diminuer le nombre de grains de maïs présents dans les bouses mal digérées, mais également valoriser l’énergie présente sous forme cellulosique.

Azote / Sucres

L’apport d’aliment complémentaire liquide dans les rations, selon les formules, vous apporte de façon simultanée azote soluble et sucres solubles, ayant un vrai effet « starter » au niveau du rumen.

Apporter 1 kg brut d’aliment complémentaire liquide type « ACL 36/20 », ou « ACL 45/13 », peut être conseillé pour substituer une part de tourteaux de soja ou de colza, tout en apportant des sucres, à partir du moment où l’énergie n’est pas un facteur limitant, notamment en PDIE, tout en diminuant le coût de complémentation journalier. 

Effet liant

L’incorporation d’ACL dans les rations fait diminuer considérablement le tri à l’auge, et par conséquent les amplitudes de variations de pH Ruminal.

L’incorporation dans les mashs fermiers et fibreux à hauteur de 3 à 10%, permet de diminuer la présence de fines et l’aspect pulvérulent du produit final.

Quantité

La quantité d’ACL variera en fonction des équilibres demandés et des objectifs : de 0,5 kg à 2 kg selon les formules !

Exemples :     
– 0,5kg d’ACL type « 24/18 » sur un jeune bovin.
– Jusqu’à 2 kg d’ACL type « 13/31 » sur une vache laitière en début de lactation.
– 1 kg à 1,3kg d’ACL type « 45/13 » sur une vache allaitante en lactation.

Retenons que la quantité moyenne à distribuer est de l’ordre de 1kg (0,8l) par vache et par jour !

L’incorporation d’ACL sur les fourrages grossiers, notamment la paille, se fera de l’ordre de 10 à 15% du poids des balles !

Exemple : Pour une boule de paille pesant 300kg, nous déverserons 45kg d’ACL, soit environ 35l d’un ACL type « 30/12 » ou « 24/18 ».

Le principe étant de reconstituer un fourrage avec des valeurs azotées proches de celles d’un foin moyen, tout en améliorant la dégradabilité de la cellulose. 

 

error: Contenu protégé